La bauxite en Guinée

Usine de Kassa ConakryLa bauxite fut découverte en Guinée en 1819, par un explorateur français du nom de G. Mollien. En 1821 le français Pierre Berthier la retrouve en France près de Baux-de-Provence (d'où son nom de bauxite), au sud de la France, à la suite d'études comparatives avec des échantillons prélevés dans la région de Boké. La bauxite fut encore retrouvée en Guyane par M. Itier autour de 1840, puis dans toute la Ceinture Intertropicale.

En 1920, la Compagnie des Bauxites du Midi, filiale française d'Alcan, s'intéresse à la bauxite de Guinée et commence son exploration puis plus tard son extraction en 1952 sur l'Île de Kassa à côté de Conakry. Elle explore les bauxites de la région de Boké et y découvre un immense potentiel. La Guinée rompt le contrat avec les Bauxites du Midi en 1961, pour non respect des termes du contrat. Elle nationalise les installations et en confie l'extraction à la compagnie américaine Harvey Aluminum Company de Delaware. Celle-ci, qui exploitait déjà la bauxite sur l'île voisine de Tamara, continua l'extraction jusqu'en 1965.

La Société FRIGUIA est née le 5 février 1958 d'une Convention d'Etablissement signée par FRIALCO, qui est un consortium multinational composé de sociétés privées, et l'Etat guinéen. Elle a donné naissance à la Première Usine d'Alumine en terre africaine appartenant à une société entièrement privée dénommée Compagnie FRIA au capital détenu par 5 Sociétés:

  1. Olin Mathieson Chemical Corporation (USA: 48,5%)
  2. Pechiney & Ugine (France: 26,5%)
  3. Aluminium Suisse (Suisse: 10%)
  4. British Aluminium Co. Ltd (Grande Bretagne: 10%)
  5. Vereignite Aluminium Werk (VAW) (RFA: 5%)

La construction de l'Usine de Fria (Eté 1957), et plus tard la commercialisation de l'alumine et la gestion de l'usine ont été confiées à Pechiney. La production d'alumine commence en 1960 et atteint 458.000 tonnes en 1962, puis 600.000 tonnes vers la fin des années 70. Les difficultés techniques, selon Pechiney, ne lui permirent pas d'être rentable. A partir de 1973, ce n'est qu'en 1989 que Friguia enregistre un surplus financier. A la suite de Pechiney, la compagnie américaine Reynolds M. Co, la compagnie guinéenne Alumina Company of Guinea (ACG) et la compagnie russe Ruskie Alumini (RUSAL) se succèdent à la gestion de l'usine.

En 1969, l'Office des Bauxites de Kindia (OBK) est créé. Il appartient à 100% à la Guinée, et il a pour but d'exploiter les Mines de Kindia. La Guinée signe un accord avec l'Union Soviétique qui devient responsable de la Construction de la Mine, du Chemin de Fer et des Aménagements du Port. La production commence en 1972. Les coûts de construction sont remboursés à l'URSS par 50% de la bauxite produite, et 40% autres dans le même cadre et/ou dans le cadre d'un marché à long terme entre les deux pays.

En 1992, L'OBK est transformée en Société des Bauxites de Guinée (SBK), Puis en 2000 la Guinée et RUSAL s'accordent à transférer la production de SBK à RUSAL. Un an après, RUSAL obtient de la Guinée, les Droits de Gestion de SBK. La SBK change de nom et devient Compagnie des Bauxites de Kindia (CBK).

Les gisements de Dian-Dian dans la région de Boké sont estimés à plus de 1 milliard de tonnes de bauxite à 50% d'alumine. Les russes y ont déjà fait de l'exploration et RUSAL s'y intéresse actuellement.

Les gisements de Dabola et Tougué ont suscité la création la Société des Bauxites de Dabola - Tougué (SBDT) à 51% pour la Guinée et 49% pour des compagnies Iraniennes. La construction du chemin de fer Transguinéen est nécessaire à la continuation des travaux de cette compagnie.

Les réserves de Boké, réputées d'excellente qualité grâce à sa teneur moyenne de 55% en Alumine, estimées à 23 milliards de tonnes, constituent plus du tiers des réserves mondiales de bauxites.

Réserves et ressources du monde en millions de tonnes (Teneur  non disponible)

Pays Réserves Ressources TOTAL
Guinée 7.400 8.600 16.000
Australie 5.800 7.900 13.700
Vietnam 2.100 5400 7.500
Jamaïque 2.000 2.500 4.500
Brésil 1.900 2.500 4.400
Chine 700 2.300 3.000
Inde 770 1.400 2.170
Guyane 700 900 1.600
Grèce 600 650 1.250
Suriname 580 600 1.180
Kazakhstan 360 450 810
Venezuela 320 350 670
Russie 200 250 450
Etats-Unis d'Amérique 20 40 60
Reste du monde 3.200 3.800 7.000
TOTAL (arrondi) 27.000 38.000 65.000
Source: U.S. Geological Survey, Mineral Commodities Summaries, January 2009

Les réserves et ressources de la Guinée sont estimées en Guinée à plus de 40 milliards de tonnes (avec teneur en alumine de plus de 40%).

Actualités

 
 
Vous êtes ici : Home Guinée Bauxite