La bauxite est une roche latéritique blanche, rouge ou grise, caractérisée par sa forte teneur en alumine Al2O3 et en oxydes de fer. Cette roche constitue le principal minerai permettant la production d’aluminium.

Elle se forme par altération continentale en climat chaud et humide. De structure variée, elle contient dans des proportions variables des hydrates d’alumine, de la kaolinite, de la silice et des oxydes de fer qui lui confèrent souvent une coloration rouge.

La bauxite a été découverte en 1821 par le français Berthier, ingénieur des Mines professeur à l’Ecole des Mines de Paris. L’orthographe actuelle est due à H. Sainte-Claire Deville (1861), en référence au nom du village des Baux-de-Provence.

À l’origine, le terme « bauxite » désigne un ensemble de roches alumineuses et ferrugineuses analogues à celles qui furent découvertes aux Baux. Ces roches reposent sur une surface irrégulière, de morphologie karstique, creusée dans des calcaires ou des dolomies.

Après sa découverte en Guinée, cette roche fut successivement retrouvée en Guyane par M. Itier entre 1839 et 1842, et ensuite clairement identifiée dans toute la ceinture intertropicale.

LA CBG, UN GEANT MONDIAL DE LA BAUXITE

Les recherches ont prouvé que les deux tiers des réserves exploitables connues dans le monde se trouvent en Guinée avec des teneurs comprises entre 45 et 60% d’alumine extractible et moins de 2% de silice libre.

L’exploitation de la bauxite en Guinée a commencé en 1952 d’abord dans les Iles de Loos près de Conakry par les français. Mais cette exploitation fut reprise par la Harvey Aluminum Company entre 1961 et 1965.

Suite aux importantes études faites en Guinée par les chercheurs venus du monde entier, la

Compagnie des Bauxites de Guinée est créée le premier octobre 1963 par un accord passé entre l’Etat guinéen (actionnaire à 49%) et un consortium international dénommé Harvey Aluminum (

51%). Ce consortium regroupait des firmes internationales dont Alcoa (Etats-Unis), AlCan (Canada) et

Péchiney (France).

Afin de bénéficier au mieux de la nouvelle entreprise dans le cadre du développement national, le Gouvernement guinéen a créé une entreprise dénommée OFAB (Office d’Aménagement de Boké) dont l’action aura permis la conception de toute l’infrastructure requise pour l’exploitation.

Les travaux d’infrastructures commencés en 1969, ont abouti à la mise à jour d’imposantes installations industrielles de manutention et de traitement à Kamsar, un chemin de fer long de 135 kilomètres et des cités modernes à Kamsar et à Sangarédi. Les constructions furent achevées en 1973 et les essais de la boucle technologique se sont achevés par le départ du premier bateau minéralier le CORONIA, chargé dans un délai de 125 heures. Aujourd’hui, les navires de plus de 60 000 tonnes sont chargés en 20 heures d’opération. C’est sous les cris d’ovations et d’applaudissement d’un public en extase que le CORONIA lève l’ancre le 2 août 1973 avec à bord 19 000 tonnes de bauxite ordinaire.

La CBG a connu un essor industriel très important et très rapide qui fait d’elle de nos jours, un acteur incontournable dans le marché mondial de la bauxite. L’entreprise fut créée dans un statut de société mixte. Mais en 1999, elle passe au statut actuel de société anonyme.