PARTICIPATION ACTIVE DE LA CBG  AU CASSMICA

Les travaux du 1er congrès africain sur la sécurité et la santé dans les mines et carrières (CASSMICA) se sont tenus du mardi 03 au vendredi 06 septembre 2019 à Noom hôtel de Conakry.

Organisé par la Caisse Nationale de Sécurité Sociale de Guinée (CNSS), ce congrès a permis aux participants d’analyser dans toutes ses dimensions, le contexte de travail dans les mines et carrières en Afrique.

La cérémonie d’ouverture de ce premier CASSMICA a été présidée par le Chef de l’État, accompagné de plusieurs Membres du Gouvernement.

Dans le discours introductif du congrès, le Directeur Général de la CBG, M. Souleymane TRAORÉ a invité les uns et les autres à la mise en place d’une veille régulière pour minimiser les risques liés au travail.

Dans sa présentation, le Chef Service Hygiène-Santé-Sécurité a rappelé la culture sécuritaire de la CBG avant de proposer des solutions pour l’atténuation des risques et accidents en milieu de travail. Ces propositions de solutions ont été fortement saluées par les participants à ce congrès.

A l’issue de quatre jours d’intenses travaux, les 269 participants venus de plusieurs pays d’Afrique, ont formulé des recommandations que voici :

  • l’actualisation du cadre juridique spécifique aux mines et carrières et le renforcement du contrôle de son application ;
  • la ratification par les pays abritant les organisations nationales de sécurité sociale (ONSS), membres de l’interafricaine de la prévention des risques professionnels, de la convention N°176 sur la sécurité et la santé dans les mines et la vulgarisation de directives pratiques pour l’organisation internationale du travail sur la sécurité et la santé dans les mines à ciel ouvert ;
  • la réalisation d’un plaidoyer auprès des institutions internationales pour le renforcement des compétences sur la sécurité et la santé dans les mines et carrières, des inspecteurs des mines, des inspecteurs du travail, des médecins inspecteurs de travail et des agents de prévention des organisations nationales de sécurité sociale ;
  • la mise en place d’un observatoire de risques dans les mines et carrières.

Le Ministre de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, M. Lansana KOMARA qui a présidé la cérémonie de clôture, a émis le souhait de voir l’application effective de ces différentes recommandations.

Alhassane SOUMAH ‘’Senghor’’